1

AOUT 2019

Durant tout le mois de mars, les équipes du GREGE et de la LPO se sont mobilisées pour mener les opérations de caractérisation des noyaux de population

 

Ces campagnes de recensement ont permis la capture de cinq visons, dont quatre nouveaux individus

La mobilisation des équipes du LIFE VISON a été maximale durant tout le mois de mars pour déployer à large échelle des cages-pièges afin de recenser les visons dans les noyaux de population détectés en 2018.

Trois nouveaux visons mâles ont été capturés sur les marais au Nord de Rochefort. Ils ont été repris plusieurs fois, avec des distances à vol d’oiseau entre points de capture allant jusqu’à 4,4 km entre deux marais.

Sur la Charente en amont d’Angoulême, un nouveau mâle a été capturé, et un mâle marqué en novembre 2018, prénommé Badu, a été recapturé à plusieurs reprises. Ses différents points de contact montrent qu’il a fréquenté à minima depuis sa première capture environ 18,5 km linéaires le long de la Charente entre Genac et Marsac.

Captures du Vison d'Europe Badu

Le mois de mars signe la fin de la période de rut, durant laquelle les mâles sont particulièrement mobiles à la recherche de femelles, augmentant ainsi leur probabilité de rencontrer une cage.

Relâché du Vison d’Europe « Badu » depuis sa boîte de repos (© GREGE/LIFE VISON)

Contact

COORDINATRICE DU PROJET LIFE VISON Ingrid Marchand TÉLÉPHONE : +33 5 46 82 12 45 ADRESSE : LPO – Les Fonderies Royales, 8-10 rue du Docteur Pujos – CS 90263 – 17305 Rochefort

id, ut elit. dolor. ut dapibus Lorem