Menaces et statut de protection

LIFE VISON

Vous êtes ici : Accueil | Le Vison d’Europe | Menaces et statut de protection

Par quoi est-il menacé ?

Différents facteurs ont contribué au déclin de l’espèce, regroupant des causes extérieures, environnementales et intrinsèques à l’espèce.

Les Destruction, dégradation et fragmentation des habitats

Les zones humides, auxquelles l’espèce est strictement dépendante, ont subi au cours du XXe siècle une réduction quantitative et qualitative drastique. La mise en culture et la dégradation générale de la qualité de l’eau ont eu pour effet de faire disparaître ses habitats de repos, de reproduction et de chasse mais également de diminuer le nombre de ses proies. Par conséquent, l’espèce a elle-même connu une réduction dramatique de ses effectifs.

boisements rivulaires, habitats fréquentés par le Vison d’Europe

Boisements rivulaires, habitats à Vison d’Europe – © Alexis Orseau / LPO

Les collisions routières

Les infrastructures linéaires, et principalement les routes, constituent un obstacle majeur pour les déplacements du Vison d’Europe. Ainsi, les collisions routières sont à l’origine d’une importante surmortalité. Compte tenu de l’accroissement des trafics routiers actuels, elles représentent aujourd’hui l’un des « facteurs limitants » pour le maintien des populations. De plus, la faible densité actuelle des populations du Vison d’Europe oblige les individus étant à la recherche d’un partenaire à parcourir de grandes distances, ce qui augmente les risques de collisions avec des véhicules.

petit mustélidé victime d’une collision routière, une des principales menaces pesant sur le Vison d’Europe

Mustélidé victime d’une collision routière – © Philippe Jourde / LPO

La concurrence avec le Vison d’Amérique

Le Vison d’Amérique a été importé en France au début du XXe siècle et enfermé dans des fermes d’élevage en raison de la valeur commerciale de sa fourrure. Il a désormais colonisé les réseaux hydrographiques de nombreuses régions suite à l’échappée d’animaux des enclos. Il constitue également une menace directe pour le Vison d’Europe car il occupe le même habitat et une menace indirecte liée aux risques de confusion entre les deux espèces et aux risques de transmission de maladies.

Vison d’Amérique, espèce exotique importée pour sa fourrure et concurrente du Vison d’Europe

Vison d’Amérique – © Marie Liabeuf / GREGE

Les agents pathogènes

La population ouest-européenne est caractérisée par une très faible hétérogénéité génétique ce qui la rend certainement plus vulnérable aux maladies. L’impact de la maladie aléoutienne, présente chez différentes espèces de Mustélidés en Nouvelle-Aquitaine et très probablement diffusée par le Vison d’Amérique, semble limité sur les effectifs de populations du Vison d’Europe. La maladie de Carré, par contre, particulièrement mortelle chez les Mustélidés a pu jouer un rôle non négligeable dans le déclin du Vison d’Europe. Ré-émergente dans de nombreuses populations de Carnivores sauvages, elle continue à représenter une menace pour l’espèce.

Les autres menaces

La destruction accidentelle par confusion réalisée lors de campagne de lutte contre les espèces classées nuisibles, tel que le Vison d’Amérique, a certainement fortement contribué à la diminution de l’espèce ces dernières années. L’impact des intoxications secondaires aux anticoagulants est aussi bien réel, toutefois la réglementation a évolué et a permis d’en diminuer l’impact sur l’espèce.

Comment est-il protégé ?

Le Vison d’Europe est l’une des espèces les plus menacées en Europe et en France. Il est classé « en danger critique d’extinction » (CR) sur les listes rouges nationale et mondiale de l’UICN. Le Vison d’Europe est également inscrit comme espèce d’intérêt communautaire prioritaire des annexes II et IV de la directive Habitats 92/43/EEC et parmi les espèces de faune strictement protégées de la Convention de Berne (annexe II).

LIFE Vison

Le Vison d’Europe

C'est un petit carnivore très discret classé en danger critique d’extinction en France et à l’international ; sa préservation constitue un des principaux enjeux de conservation du patrimoine naturel au niveau national.

Bénéficiaire coordinateur

Bénéficiaires associés

Avec le soutien financier

Contact

Coordinatrice du projet LIFE Vison

Ingrid Marchand

Téléphone :

+33 5 46 82 12 45

Adresse

LPO – Les Fonderies Royales
8-10 rue du Docteur Pujos
CS 90263 – 17305 Rochefort

> Création : Pigment Web Multimédia - 85200 Fontenay-le-Comte

Curabitur elit. sit ut Nullam ut